Chardonette lit

29 avril 2017

Ma meilleure amie s'est fait embrigader de Dounia Bouzar, édition De La Martinière, 2016

129949_couverture_Hres_0

Lire ce roman est difficile.

L'auteur nous propose de suivre Camille et Sarah, des mapv, des meilleures amies pour la vie. Sauf que rapidement, très rapidement l'histoire va changer et cette amitié va être bouleversée. Lors d'un exposé, ces amies vont faire une recherche sur internet et Camille va devenir accro à ces vidéos où elle semble trouver des réponses à ces questions : corruption, manipulation, machination. Et très vite un cercle infernal s'installe et l'embrigadement est en marche.
De nombreuses émotions s'installent lors de cette lecture et surtout on ressent très bien le sentiment de culpabilité de Sarah et des parents de Camille et aussi ce sentiment d'incompréhension totale.


Même si c'est un roman, j'ai apprécié les notes documentaires de l'auteur qui explique de nombreuses choses historiques, religieuses et sociales.


La rapidité de cet embrigadement est bouleversante, il interroge et fait mal. Et en même temps cette histoire est importante afin d'expliquer et d'essayer de comprendre.

Posté par chardonettelit à 05:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


26 avril 2017

Le pire des chevaliers d'Anna Kemp, illustrée par Sara Ogilvie, aux éditions Milan, 2015

Le-pire-des-chevalier

Cette lecture était tout simplement géniale

C'est l'histoire d'un crapaud, attention pas n'importe quel crapaud. Il avait une envie bien particulière...Il souhaitait se faire appeler « César » et devenir un noble chevalier. Selon lui, c'est bien mieux que Riquiqui, Mais c'est compliqué, pour devenir beau et fort il lui faut sauver une princesse, si si, c'est écrit dans un conte.... Riquiqui a donc tout mis en œuvre pour réaliser cette conquête.  Il va explorer une grotte, des châteaux, des forêts et rencontrer de nombreux protagonistes farfelusEn lisant la fin de l'histoire vous ne serez pas déçu …  

Le texte est très drôle, en rimes et très bien accompagné par des illustrations remplies de détails.

Posté par chardonettelit à 05:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

24 avril 2017

Un fils parfait de Mathieu Menegaux, éditions Grasset, 2017

un fils parfait

J'écris cette chronique quelques secondes après avoir refermé le second roman de Mathieu Menegaux.
J'avais adoré Je me suis tue, le premier roman de l'auteur, il m’arrive d'y penser encore. Lors de la lecture d'Un fils parfait j'avais peur de ne pas retrouver cette plume qui m'a tant plu.


J'ai pris un risque et j'ai tellement bien fait !


Tout de suite je me suis dit pourquoi avoir lu ce roman aussi rapidement parce que maintenant il faut attendre le troisième, lisez vraiment cet auteur je vous assure c'est assez dingue.


Mathieu Menegaux confirme vraiment cette puissance dans l'écriture, cette sensation de lire une histoire comme si c'était la dernière, ce sentiment d'urgence à raconter et d’interpeller le lecteur.
C'est tellement ancrée dans la réalité, qu'il nous questionne et nous donne envie d'en savoir plus notamment en matière de lois et de justice.


Je viens de me rendre compte que je ne vous ai pas encore parlé de l'histoire, l'auteur nous propose de suivre une longue lettre de Daphné écrite à sa belle-mère Elise. Daphné est une femme dont la vie semble parfaite, un mari aimant et deux enfants mais l'horreur va s'installer et tout un monde va s'écrouler...

Posté par chardonettelit à 05:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

10 avril 2017

Quelqu'un à qui parler de Cyril Massarotto, XO Éditions, 2017

QUELQU_UN-A-QUI-PARLER-659x1024

Quelle histoire...

J'ai eu l'occasion de découvrir la plume de Cyril Massarotto lors de ma lecture du recueil de nouvelles 13 à table au profit des restos du cœur et j'avais vraiment aimé cette nouvelle et cette plume. Et, je dois dire que je suis de nouveau séduite.

L'auteur, nous propose de suivre Samuel, qui va fêter ses trente-cinq ans seul. Il va avoir une drôle d'idée, il va prendre son téléphone et composer le numéro de la maison de son enfance, lorsqu’il était âgé de dix ans.

Comment va-t-il réagir lorsqu'il va se rendre compte que l'enfant qu'il lui répond et lui-même, Samuel Verdi ?

Quelqu'un à qui parler est à la fois un roman nostalgique, mais surtout rempli d'émotions et d'espoir. C'est un roman qui invite le lecteur à se prendre à main et d'aller vers cette belle direction qui est le bonheur. Mais surtout ne pas oublier l’enfant qui est en soi.

Cette histoire m'a fait penser au roman adolescent 14-14 de Paul Beorn et Silène Edgar et aussi à la plume de Didier Van Cauwelaert.

Pour conclure, c'est une plume que j'ai hâte de retrouver.

Posté par chardonettelit à 05:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

22 mars 2017

Histoires pour les petits, mai 2016, n°152 « Lucien le lapin magicien » une histoire d’Élise Rengot, illustrée par Kiko

Lorsque je prépare mes séances d'heures du conte j'essaie au maximum de privilégier de nombreux supports. Les contes évidemment, les albums jeunesse, mais aussi et de plus en plus les magazines. Et je suis très rarement déçue. J'avais vraiment envie de vous parler de cette histoire.

lucien

Attention, que le spectacle commence, nous allons suivre Lucien « qui est le plus grand lapin magicien de tous les temps » et son compère As-de-Pique. Nous allons avoir la chance d'assister à un numéro de disparition.

Vous êtes prêts ?

As-de-Pique va rentrer dans la boîte tandis que le magicien équipé de sa baguette en forme de carotte -excusez du peu ! - va prononcer sa formule magique : « Abracadabrik, plus d'As-de-Pique ! ».

Jusque-là tout va bien sauf que lorsque ce dernier va réapparaître ses oreilles auront disparu

Pour l'histoire je m'arrête là je ne veux pas vous en dire plus, sachez juste que c'est hilarant, c'est magique puisqu'on peut inviter les enfants à réciter les formules et leur demander ce qui va se passer pour As-de-Pique. À noter, que le texte est accompagné par de très belles illustrations de Kiko.

Un grand bravo à l'auteur, Élise Rengot pour ce superbe divertissement.

Amis bibliothécaires, conteurs et raconteur d'histoires n'oubliez pas les périodiques jeunesses...  

Posté par chardonettelit à 05:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


15 mars 2017

Le petit livre des souvenirs de Nina Laden, illustrée par R. Liwska, traduit et adapté de l'anglais par J.Odin, chez Milan, 2015

le-petit-livre-des-souvenirs

Il y a de nombreuses façons pour choisir un album jeunesse. J'avoue que j'en ai plusieurs dont celle de choisir l'ouvrage selon la couverture...

L'album, le petit livre des souvenirs en fait parti. L'auteur nous propose une histoire commençant par cette phrase « Une plume se souvient-elle d'avoir été... un oiseau ? » La première partie de cette interrogation se déroule sur la première page, elle est illustrée par un petit garçon ramassant une plume puis sur la deuxième page on observe des oiseaux chez le coiffeur dont un balayant des plumes. Et à chaque double page le principe est le même avec des détails magnifiques. Les illustrations sont réalisées aux crayons et ressemblent vraiment à des tableaux.

Avec cet album, l'auteur interpelle le lecteur sur l'origine, la mémoire des choses qui nous entourent mais aussi sur les souvenirs qui petit à petit illustrent et accompagnent nos vies.  

Posté par chardonettelit à 05:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

05 mars 2017

Jonah Lomu : l'autobiographie, Talent Sport, 2016

jonah

Merci à la masse critique Babelio et à la maison d'édition Talent Sport pour cet envoi et cette très belle lecture.

Lire une autobiographie d'un sportif que l'on apprécie est toujours un risque. En effet, en lisant son histoire on peut se rendre compte que la personne ne correspond pas du tout à l'image que l'on s'était imaginé.
Or, lire l'autobiographie de Jonah Lomu permet de mettre de nouveau en lumière cet immense sportif.


Je viens de refermer cet ouvrage et je dois dire que je suis émue. C'est un livre très complet sur la vie de ce géant mais aussi sur l'histoire de rugby. On découvre tout, sa naissance, son enfance, ses envies, ses désirs, ses joies, ses peines, sa famille, ses amis, son parcours, sa force et sa foi.
Mais aussi, la naissance du rugby professionnel, le ressenti du joueur avant de grands matchs comme ceux de la coupe du monde, la relation avec ses entraîneurs, son ressenti vis-à-vis des paparazzis et cette maladie terrible.
Ce livre nous plonge dans un monde où la passion est omniprésente. La passion permet vraiment de déplacer des montagnes.


Jonah Lomu a vécu une enfance compliquée mais il n'a jamais rien lâché, on apprend très vite qu'il disposait d'un physique or norme et qu'il avait la possibilité d'être un grand athlète. Et finalement il va choisir le rugby et quel choix, il va porter le plus beau maillot du ballon ovale, ce fameux maillot noir, ce maillot des All-Black. On va s'attacher à cet homme qui derrière un écran semblait tellement énigmatique et imposant. On se rend très vite compte qu'il était timide et aussi très sincère.


Et puis petit petit on va découvrir cette maladie qui va l'éloigner de plus en plus des terrain. Mais attention, il a des ressources et surtout il a la foi. Il va subir une greffe de rein qui va lui permettre de revenir sur les terrains mais malheureusement il va succomber d'une crise cardiaque à l'âge de quarante ans...
Ces confidences sont accompagnées de témoignages de proches du joueur comme ses entraîneurs, son médecin, sa compagne...


Bref, Jonah Lomu n'était pas seulement un rugbyman, c'était avant tout un homme qui n'a jamais rien lâcher qui a toujours voulu donner le meilleur de lui-même et qui laisse un immense vide dans le monde sportif.

"Perdre sous le maillot noir est toujours très douloureux. Mais jouer pour les All Blacks est également un privilège et un honneur. On n'oublie jamais les défaites, mais pour moi, elles ont un poids moindre que le fait de porter le maillot. On doit finalement apprendre à accepter la défaite. Être un vainqueur humble est facile. Rester correct, digne dans la défaite est beaucoup plus difficile. On m'a appris très tôt dans ma carrière qu'un All Black ne baisse pas la tête en se défilant après une défaite."

Posté par chardonettelit à 22:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

20 février 2017

Le mystère Henri Pick de David Foenkinos, Gallimard, 2016

mystère

Quelle bonne idée j'ai eu de me plonger dans ce roman. Je ne connaissais pas encore la plume de David Foenkinos et je dois dire que je suis agréablement surprise. En fait c'est simple, j'ai dévoré ce roman.L'auteur, nous propose de nous plonger au cœur d'une bibliothèque bien particulière. En effet, cette dernière accepte les livres refusés par les éditeurs. Elle est réelle, elle se trouve à Vancouver, elle a été créée par l’écrivain américain Richard Brautigan. Suite à cette découverte, un fan français, Jean-Pierre Gourvec qui est un bibliothécaire totalement dévoué à son métier va décider de créer cette structure en Bretagne, plus particulièrement à Crozon.

« Il recevait avec une attention particulière chaque lecteur, s'efforçant d'être à l'écoute pour créer un chemin personnel à travers les livres proposés. Selon lui, la question n'était pas d'aimer ou de ne pas aimer lire, mais plutôt de savoir comment trouver le livre qui vous correspond. Chacun peut adorer la lecteur, à condition d’avoir en main le bon roman, celui qui vous plaira qui vous parlera, et dont on ne pourra se défaire. Pour atteindre cet objectif, il avait ainsi développé une méthode qui pouvait presque paraître paranormale : en détaillant l'apparence physique d'une lecteur, il était capable d'en déduire l'auteur qu'il lui fallait. »

Parallèlement à cette histoire nous suivons un couple, Delphine Despero, d'origine bretonne qui a dû s'exiler à Paris pour son métier dans l'édition. Elle va tomber amoureuse dès le premier regard de Frédéric Koskas, un écrivain qui malheureusement n'a pas rencontré le succès qu'il souhaitait lors de la publication de son premier ouvrage.

Lors d'un séjour du couple en Bretagne, Delphine va avoir un coup de foudre pour un manuscrit dans cette fameuse bibliothèque des livres refusés et à partir de ce moment le lecteur va être embarqué dans de nombreux rebondissements. Ils vont décider de chercher qui est le fameux Henri Pick, l'auteur de ce manuscrit, une véritable enquête commence et il est impossible de lâcher l'ouvrage avant de découvrir la résolution de l'enquête. C'est drôle, tendre et en même temps tellement humain. Les descriptions des personnages sont tels que l'on a l'impression de les connaitre et surtout de pouvoir les croiser à tout moment...  

 

Posté par chardonettelit à 05:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

27 janvier 2017

Résolutions livresques 2017

resolutions

Posté par chardonettelit à 05:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]

25 janvier 2017

Attention petits cochons ! De Ramadier & Bourgeau, collection loulou &Cie, édition l'école des loisirs, 2015

 

attention

Au secours voilà le loup ! était un album coup de cœur écrit par ce superbe duo, Ramadier et Bourgeau. Et quand j'ai vu l'album attention petits cochons ! en rayon à la médiathèque je me suis jetée dessus.

La mise en page est tellement originale : sur la page de gauche on va découvrir un loup qui souffle et à droite à chaque fois que l'on tourne la page, une chose s'envole. Les petits cochons aussi ?

C'est une super idée, d'avoir revisité le conte des trois petits cochons, je suis certaine que les bambins vont adorer.Comme avec au secours voilà le loup ! le lecteur peut vraiment être acteur de cette histoire. Plusieurs lectures sont possibles et chaque illustration compte et celle de la quatrième de couverture fait écho à la couverture de cet album. Attention petits cochons !

C'est un véritable divertissement, quels talents !

Posté par chardonettelit à 05:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]