embrunsDès les premières lignes le ton est donné, on y découvre un homme qui retient une femme enfermée. C'est violent, alarmant et dérangeantEt puis on découvre l'histoire d'une famille parfaite, unie, présent l'un pour l'autre. On peut le dire c'est le genre de famille qui peut avoir tendance à vite nous horripiler. Il s'agit de la famille Moreau, Chris et Béa sont les parents et Bastien et Marion, les enfants.

Ils sont en Bretagne pour un séjour qui s'annonce tranquille or ça va être le début d'un cauchemarL'ambiance de cette île est étrange, il y a très peu de familles présentes et la famille Moreau semble épiée. Par qui ? Et pourquoi ? On sent également que cette famille n'est pas la bienvenue. En même temps elle fait ressentir aux insulaires sa supériorité. Il y a les Moreau et les autres...

Pourtant, lors d'une balade familiale, la famille va être contente de pouvoir compter sur les autres car leur fille Marion a disparuImpossible de faire fonctionner les portables, ni la radio du bateau et donc de contacter les gendarmes. Le père de famille ne va rien lâcher, il va retrouver sa fille mais il est loin de s'imaginer ce qui l'attend, ainsi que sa famille.

Embruns est une histoire complètement dingue. C'est une lecture fluide que je ne peux que vous conseiller. C'est fin est folle, je suis tombée dans le panneau et une fois l'histoire terminée je me suis dit mais oui évidemment, l'auteur avait laissé des indices pourtant. On passe par de nombreuses émotions, de la colère, de la tension mais aussi de l'incompréhension... Bref, j'ai beaucoup aimé.