CVT_Une-ombre-au-tableau_2370Tout d'abord, merci à Babelio et aux éditions Buchet-Chastel pour cet envoi.

Je sors confuse et très mitigée de cette lecture, dès les premières pages, un climat étrange s'installe on ne sait pas où l'auteur souhaite nous emmener. Je pense être passée complètement à côté de l'histoire. Pourtant, elle se lit plutôt bien, on découvre un couple, Grégoire et Mélissa. Ils sont sur le point d'acquérir une maison où un drame s'est produit.

Le mari est au courant de l’événement tragique qui s'est déroulé dans la piscine, mais il décide de ne rien dire à sa compagne. Et, bizarrement elle sent qu'on lui cache quelque chose, il y a comme une ombre au tableau. Néanmoins, ils sont heureux et parents d'un petit Clément.

Mélissa, est une femme ayant deux visages, on a l'impression qu'elle vit dans un monde parallèle et en même temps elle est très forte. Elle ne va rien lâcher et grâce à son métier d'ostéopathe elle va faire plus ample connaissance avec les femmes du quartier, notamment Édith. Cette dernière est le pilier de ce quartier résidentiel. Cette maison est implantée dans un quartier qui semble être en vase clos et au fur et à mesure des pages on se rend compte que les apparences ne sont pas trompeuses...

J'attendais peut-être plus de ce roman, la lecture était peut-être un peu trop rapide. Et je n'ai pas compris le personnage de Mélissa. De plus, j'ai eu l' impression d'être dans un film de François Ozon, comme le film dans la maison, un scénario qui m'avait malheureusement mis mal à l'aise...