chambreLire ce roman m'a énormément rappelé la série télévisée Les bracelets rouges, elle-même adaptée du roman d'Albert Espinosa. En découvrant Louis, j'avais l'impression de retrouver Côme. Et autant le dire tout de suite c'était un très bon moment de lecture, mais il m'a manqué quelque chose pour cette lecture soit un coup de cœur.

Julien Sandrel, l'auteur nous propose de suivre Thelma, une mère de famille, working girl complètement accaparée par son travail et Louis, son fils âgé de douze ans. Très vite on va assister totalement impuissant à un accident. Louis est percuté par un camion et le constat est brutal il va avoir quatre semaines pour se réveiller sinon le personnel médical parle de débrancher le respirateur.

Thelma est totalement démunie. Un jour elle va tomber sur le carnet des merveilles de son fils et sa vie va changer. Elle va réaliser les rêves de son fils et petit à petit elle va s'épanouir et finalement elle va vivre tout simplement. Accompagnée par sa mère, on va suivre toutes ces épopées qui vont être à la fois loufoques, émouvantes et dingues. 

J'ai beaucoup aimé l'alternance des points de vue à la fois de Louis et de Thelma ponctué par les extraits du carnet de son fils. 

Pour résumé, La chambre des merveilles est un bon roman mais j'ai été déçue par la fin. Peut-être un peu trop rapide … Je ne saurais pas l'expliquer.

À noter qu'il s'agit d'un premier roman, c'est donc un auteur à suivre.