mystère

Quelle bonne idée j'ai eu de me plonger dans ce roman. Je ne connaissais pas encore la plume de David Foenkinos et je dois dire que je suis agréablement surprise. En fait c'est simple, j'ai dévoré ce roman.L'auteur, nous propose de nous plonger au cœur d'une bibliothèque bien particulière. En effet, cette dernière accepte les livres refusés par les éditeurs. Elle est réelle, elle se trouve à Vancouver, elle a été créée par l’écrivain américain Richard Brautigan. Suite à cette découverte, un fan français, Jean-Pierre Gourvec qui est un bibliothécaire totalement dévoué à son métier va décider de créer cette structure en Bretagne, plus particulièrement à Crozon.

« Il recevait avec une attention particulière chaque lecteur, s'efforçant d'être à l'écoute pour créer un chemin personnel à travers les livres proposés. Selon lui, la question n'était pas d'aimer ou de ne pas aimer lire, mais plutôt de savoir comment trouver le livre qui vous correspond. Chacun peut adorer la lecteur, à condition d’avoir en main le bon roman, celui qui vous plaira qui vous parlera, et dont on ne pourra se défaire. Pour atteindre cet objectif, il avait ainsi développé une méthode qui pouvait presque paraître paranormale : en détaillant l'apparence physique d'une lecteur, il était capable d'en déduire l'auteur qu'il lui fallait. »

Parallèlement à cette histoire nous suivons un couple, Delphine Despero, d'origine bretonne qui a dû s'exiler à Paris pour son métier dans l'édition. Elle va tomber amoureuse dès le premier regard de Frédéric Koskas, un écrivain qui malheureusement n'a pas rencontré le succès qu'il souhaitait lors de la publication de son premier ouvrage.

Lors d'un séjour du couple en Bretagne, Delphine va avoir un coup de foudre pour un manuscrit dans cette fameuse bibliothèque des livres refusés et à partir de ce moment le lecteur va être embarqué dans de nombreux rebondissements. Ils vont décider de chercher qui est le fameux Henri Pick, l'auteur de ce manuscrit, une véritable enquête commence et il est impossible de lâcher l'ouvrage avant de découvrir la résolution de l'enquête. C'est drôle, tendre et en même temps tellement humain. Les descriptions des personnages sont tels que l'on a l'impression de les connaitre et surtout de pouvoir les croiser à tout moment...