mamie

Quel plaisir de retrouver la plume de David Walliams, il y a quelque temps j'avais lu Monsieur Kipu qui traitait du thème des sans-abris et j'avais beaucoup aimé et c'est de nouveau le cas avec Mamie gangster.

Ben est un jeune garçon qui tous les vendredis soir se retrouve chez sa grand-mère avec il faut le dire peu d'entrain. Ses parents étant fan de danse il « l'abandonne » pour assister aux enregistrements de leur émission favorite.

Ben lui se retrouve contraint d’assister à la soupe aux choux et aux parties peu attrayantes de Scrabble avec son aînée.

Mais un jour il va tomber sur une boîte remplit de diamants il va donc demander des explications à sa mamie et il ne va pas être déçu loin de là.

Et du coup, une nouvelle aventure va commencer et il va avoir hâte de la retrouver.

Ce n'est pas qu'un simple roman jeunesse loin de là, l'auteur traite de la maladie, la vieillesse et le fait de croire en soi et en ses choix.

David Williams a une plume originale, drôle mais, aussi touchante et les illustrations de Tony Ross apportent vraiment un plus à cette histoire.