Je-me-suis-tue_max1024x768

En ouvrant ce livre, préparer vous à le lire d'une traite. C'est le premier roman de l'auteur et la barre est haute. Mathieu Menegaux, l'auteur nous propose de suivre Claire, une directrice des ressources humaines âgée d'une quarantaine d'année mariée à Antoine. Elle semble heureuse et plutôt chanceuse malgré le manque d'enfant.

Or, dès les premières pages on découvre que notre narratrice, Claire est emprisonnée depuis deux ans à la maison d'arrêt des femmes à Fresnes. On découvre une femme qui refuse d'être une victime et qui a commis l'irréparable quelques mois plus tard. Et au lieu de parler, elle a choisi le silence. Pour l'histoire je m'arrête là.

J'ai adoré la plume de l'auteur, il a vraiment réussi à se mettre dans la peau de son héroïne. Le fait de commencer l'histoire par la fin nous rend la narratrice sympathique on a l'impression qu'elle pourrait être une amie malgré son fort orgueil. C'est un roman qui marque, qui reste vraiment dans nos têtes. Il y a une tension qui s'installe au fil des pages. L'utilisation de la musique assure un tempo intéressant au roman, on arrive à chantonner lors de notre lecture et la musique est à la fois « l'ami » de Claire et également une échappatoire pour le lecteur.

Je pense que vous l'aurez compris j'ai adoré ce roman et je ne peux que vous le conseiller.