je-ne-mourrai-pas-gibier-Livre coup de poing. Guillaume Guéraud reste fidèle à son style qui est simplement renversant, direct et brutal.
Il choisit de commencer le récit par la fin de l'histoire, le lecteur se trouve face à un homme qui a commis des meurtres, une fusillade lors d'un mariage.
Son nom ? Qui est-il ? Et pourquoi ?
Petit à petit, tel un thriller on découvre des indices pour comprendre ce récit.
Il est impossible de fermer ce livre ou l'indifférence vis-à-vis d'un homme domine.
Un village, où Martial (le meurtrier) ne veut pas subir la domination de certaines personnes, pourquoi cette folie soudaine? Était-ce calculer ?

Pour finir, bravo à l'auteur de Cité nique-le-ciel de me surprendre toujours autant et j'espère pour longtemps encore.